Prodeso Cameroun
En 2013, le programme a soutenu 7 projets supplémentaires pour un montant de 500.000 euros. En 2014, le programme conduira une évaluation des projets soutenus depuis 2011.

Présentation du Programme « Mobilité, Développement et Migration »

Le programme a vocation à développer des liens étroits entre migration et coopération en renforçant le rôle des migrants dans la stratégie camerounaise de réduction de la pauvreté et de création de richesses.

Il vise à soutenir financièrement des projets de coopération ou de développement local ainsi que d’autres initiatives économiques et sociales à travers la mobilisation des moyens et des compétences des migrants installés en France, en mobilisant leurs capacités financières et leurs compétences.

Ce programme s’adresse donc aux associations françaises de solidarité internationale issues des migrations (OSIM).

Le programme n’a pas vocation à intervenir en faveur des projets individuels, relevant plutôt du crédit, mais en faveur de projets collectifs au moyen de subventions.

Le processus de financement des projets se décompose autour de quatre grandes étapes suivantes :

  • La constitution du dossier ;
  • L’instruction et l’évaluation des demandes de financements devant aboutir ou non à la sélection des projets ;
  • Le financement et la mise en œuvre des dossiers précédemment sélectionnés (à noter qu’il n’est pas prévu de financement en 2014)
  • L’évaluation et la capitalisation.

L’instruction des requêtes de financement est assurée conjointement par le Service de Coopération et d’Action Culturelle et par le Secrétariat Exécutif qui examine leur qualité en tenant compte :

  • L’éligibilité du demandeur et de l’activité
  • La conformité de la demande avec les stratégies sectorielles
  • La faisabilité technique et financière
  • La conformité budgétaire
  • La capacité des porteurs de projet et l’opérationnalité du partenariat

Les requêtes sont ensuite évaluées par le Comité Bilatérale Migration et Développement qui valide ou non l’octroie de financements. Ce comité est co-présidé, pour la Partie Camerounaise, par le Secrétaire Général du Ministère des Relations Extérieures (MINREX) ou son Représentant, et, pour la Partie française, par la Sous-direction de la Gouvernance Démocratique du Ministère des Affaires Etrangères.

Les financements sont mis en œuvre après signature d’une convention de subvention entre l’Ambassade de France et le porteur du projet. La subvention est versée par tranches dont le décaissement est conditionné par la présentation d’un rapport technique d’exécution et des justificatifs financiers des dépenses.

Le suivi technique du projet est assuré par le Secrétariat Exécutif tout au long de son déroulement. Une évaluation du projet et un compte-rendu d’exécution

Powered by WordPress | Designed by: Premium WordPress Themes | Thanks to Themes Gallery, Bromoney and Wordpress Themes